Artistes


12/05/2015

Cela fait maintenant 6 mois que ma guitare Maestro HF (en épicéa)  m’accompagne, et je peux dire qu’elle devenue… ma compagne sans doute pour longtemps . Cette première impression de perfection et de raffinement qui m’est apparue quand je suis allée la chercher dans l’atelier de Bastien n’a fait que se confirmer.  Ses aigus cristallins, ses basses profondes, cette quantité de timbres tout simplement incroyable que vous pouvez sortir, sans pour autant avoir à vous déplacer beaucoup sur les cordes, c’est une source de recherche et d’intérêt inépuisable, un remède contre l’ennui et la « routine » qui peuvent parfois gagner une interprétation. L’homogénéité sur tout le manche et sur toutes les cordes  est tout aussi remarquable.
Puissante aussi, oui, mais a bon escient, ce n’est pas là sa priorité.(jouer fort pour jouer fort, ce n’est pas son truc, elle est au dessus de cela ! )
Belle, oui, très belle !!  Son esthétique est d’une élégance rare (qui fait mouche à chaque concert !).  Le moindre détail de la lutherie est soigné, raffiné, elle est déjà un plaisir à regarder…et  quand en plus elle se met à chanter…..
Vous l’aurez compris, je suis « accro », et ne peux que conseiller à tous ceux qui hésiteraient encore de l’essayer,  ils ne le regretteront pas.
 Bravo Bastien pour ce travail d’orfèvre, pour votre gentillesse et votre disponibilité.
 
C. Robert-Chouraki

 


13/04/2015

Je ne suis ni concertiste, ni guitariste de haut niveau. Alors acheter une guitare de concert ne serait-il pas une erreur, une ambition mal placée? J'aime tout simplement la musique et la guitare, interpréter au mieux la musique qui m'est accessible techniquement..
Ma rencontre avec Bastien Burlot et sa « Maestro hf » m'a permis de franchir le pas. Il m'a accueillie chaleureusement, simplement, m'a fait visiter son atelier.
Une « Maestro HF » épicéa m'attendait!!
L'originalité de l'esthétique, la qualité de la finition de l'instrument (Quel soin, quelles finitions!) m'ont immédiatement séduite . Elle est tout simplement magnifique!
Et quand j'ai écouté B.Burlot jouer cette guitare j'ai su que c'était l'instrument que je cherchais.
La sonorité est très douce, moelleuse. Les aigus sont purs, cristallins et les graves profonds et pleins. La richesse des harmoniques est étonnante.
Restait à l'essayer...
Imaginez: vous vous saisissez de la guitare et elle prend immédiatement sa place bien calée, son poids parfaitement équilibré. Dès les premières notes les vibrations sonores se transmettent au corps et le son arrive directement à votre oreille. C'est une guitare qui parle à l'âme!
La main gauche évolue vraiment sans peine si bien qu'en quelques jours j'ai déjà progressé techniquement et dans l'interprétation des morceaux que je connaissais! Posséder un tel instrument donne une motivation supplémentaire à travailler, à évoluer!!! Car tout en étant facile à jouer, c'est un instrument exigeant: toutes ses qualités sont à maitriser et les imperfections, les grincements sont soulignés!
Comme vous le voyez, cette guitare d'expert donne bien des joies à une modeste guitariste.
N'hésitez pas à l'essayer, à rencontrer B.Burlot qui sait accueillir ceux qui sont tout simplement amoureux de la guitare.

C.Teulières

 


01/06/2014

My first impression of this guitar was the great quality to her voice; strong, concentrated with a sound that has fantastic depth and body. The sound has real substance with a voice that I can rely on.

I found it easy to achieve the sweet, bell-like sound that I required in Sor’s opus 31 No 10, and was then able to enjoy the brightness in a piece such as Minuet in G by Bach.


The notes across the strings have focus with a smooth mellow treble and rich, full intense bass.  Over the past weeks she began to open out beautifully gaining more clarity in the treble and giving me loads of projection, colour and variation.

She is very responsive under a light touch and is very easy to play.  I achieve a rounded and balanced tone with very little effort.  I think that playability is the key feature.

This is a magnificent, beautifully made guitar that can be favorably compared with the best in the world.

Thanks Bastien

Colin Ingram-Scotland


22/01/2014

I received my new 2013 Bastien Burlot Maestro HF in December 23rd. It was built with rare set of gorgeous Guatemalan Rosewood and cedar soundboard. When i open the case for the first time, i was surprised by the beauty of this instrument. The Guatemalan Rosewood has  absolutely beautiful grain pattern and the cedar soundboard is the highest quality with unbelievable bookmatched appearance. It is even pretty hard to found the central joint on the cedar soundboard! The workmanship and material is definitely first class! The purfling details, new headstock design, wood joints, varnished, and even unseen part inside the soundbox are all perfectly executed with the highest craftmanship expertise which often could only be found in a work of great master luthier in his prime period.
This guitar has a typical dark, deep, and extremely thick sound. The response is pretty fast, but not a typical explosive response of Southern Spanish Granada guitar or double top or lattice guitar, this instrument has much more elegant and refinement in her sound. If we associating with luxury cars, maybe it is better to describe Bastien's guitar as Bentley / Rolls Royce than fast car such Ferrari / Lamborghini. Beauty, bold, elegant, rich, and aristocratic !
There is a great fullness in each note which gives me much easier capability on producing the sweetest tone. They are not boomy at all, but very deep and smooth, and also susceptible to tonal variations. Volume is also quite close to double top guitar. Sufficient power with huge dynamic range, without sacrificing the beauty of traditional tonality that moves our soul for century.
Few weeks later, this guitar doesn't stop to surprising me. Many traditionalist out there doubt the projection capability because there is no soundhole facing the audience. But on January 7th 2014, I intentionally test this guitar on a somekind of function hall with 400 - 500 people capacity. I am now confirm without any hesitation, this guitar has EXCELLENT projection! (i repeat - projection, not ONLY volume). The sound projected far away with omni directional behaviour, it means we got same quality of sound whether i stand in front of the guitar or in the left / right side of the instrument. Even when i tried to stand behind the instrument, the sound still could be heard beautifully.
Terrific instrument!! And my best Christmas present for sure!

Ivan Winata-Indonesia

 


09/01/2014

As a happy owner of 2011 Bastien Burlot "Maestro" guitar, i'm waiting for my new 2013 Maestro HF with such high enthusiasm. I am curious to see if any further improvement from his previous work which is already a delightful instrument. Finally, this new 2013 Maestro HF has completely surprised me. There is a quantum leap improvement in almost every aspect of the guitar. The craftmanship is on the highest standard you could imagine. Beautiful Guatemalan Rosewood body combined with gorgeous tight grain of highest quality spruce. The new headstock design combine with Graf Tuner is a piece of art.
The sound is definitely the crown of this guitar. The bass is rich, sustaining, and steady. The treble - especially the first string sings majestically! So round, clear, firm, juicy, with lots of harmonic content. There is huge improvement in overall sound quality. The new guitar has much more firm and solid sound, beauty, and perfectly balance at the same time. Bastien himself always told me, volume / loudness is never be his priority in building a guitar, surprisingly this guitar has plenty of power in its sound! But of course with richness of traditional guitar.
As an accomplished guitar collector who has so many big-name guitars, i just have ONE simple word to summarize my overall impressions about my new Bastien Burlot guitar : FANTASTIC !!!

 

Ridwan B.Tjiptahardja, Indonesia


10/07/2013

 

J’ai rencontré les guitares de Bastien pour la première fois au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris il y 4 ans… C’était lors d'un cours avec mon Maître Roland Dyens. Dès que je les vis, j’eus tout de suite très envie de les découvrir !

Parmi les « Trois Mousquetaires» présentes ce jour là, j'en trouvai une exceptionnelle qui m’a instantanément séduite... et qui depuis partage ma vie au quotidien…

Toucher tout doux et soyeux, un son parfaitement équilibré, et surtout cette sensation d'être soi même le Son… Impossible de résister au chuchotement mélodieux qui se déversait dans tout mon être...

Depuis, mon « Amour », comme j'aime à l'appeler, ne cesse de m’émerveiller ! Ce que j’adore également, c'est qu’après mes concerts, le public reste bouche bée et souvent s'interroge : « Mais, où est la rosace de votre guitare? » Eh oui, c’est ça le secret de Bastien Burlot, elle chante et enchante comme par magie...

BRAVO !

 

 

Po raz pierwszy spotkałam gitary Bastania Burlot 4 lata temu w Narodowym Konserwatorium Muzycznym w Paryżu... Było to podczas mojej lekcji z mistrzem Rolandem Dyens’em. Kiedy tylko je zobaczyłam, miałam ogromną ochotę je przetestować !

Między « Trzema Muszkieterami » prezentowanymi tego dnia był jeden wyjątkowy, który mnie zauroczył... i z którym do dziś spędzam każdy mój dzień... Łagodny i gładki w dotyku, o wyrównanym brzmieniu i zwłaszcza to uczucie bycia zjednoczoną z dźwiękiem... Nie mogłam się oprzeć tym szeptom melodyjnym przenikającym przeze mnie...

Od tego momentu moja « Miłość », jak lubię ją nazywać, nie przestaje mnie zachwycać ! Ale co najbardziej uwielbiam, to fakt, iż po moich koncertach publiczność jest zadziwiona i pyta : « Ale gdzie jest rozeta od Pani gitary ? » I to właśnie jest sekret Bastiana Burlot, którego gitara śpiewa i zachwyca jakby przez magię...



GRATULACJE !

 

 

 

Bernadeta Midzialek – France – Pologne

www.bernadetamidzialek.com

 


17/03/2013

 

Je vais vous raconter la belle aventure que j’ai partagée avec Bastien durant trois mois enneigés d’un hiver 2013.Tout a commencé un soir, alors que je surfais sur le Net, je pousse un cri de joie car je viens de découvrir « le site ».

 

Je rêvais depuis plusieurs années d’une guitare classique qui m’offrirait les qualités sonores d’une électro acoustique, mais sans l’électronique.Je consulte Bastien qui m’explique les caractéristiques de ses guitares, et sans hésiter je décide de passer commande d’une « Recital » avec une table en cèdre et la nouvelle tête au design atypique.Débute alors un échange de mails, de photos et de réflexions, le bébé commence à grandir et le 4 mars il pousse son premier cri.

 

Petite anecdote amusante, c’est aussi le jour de naissance de mon petit fils Florent qui pousse sa première note. Mais est-ce un La ?Je surnomme donc ma guitare Florentine et la découvre au fil des jours du printemps qui pointe son nez.

 

C’est un grand bonheur, les aigus sont cristallins comme le son de la harpe et les graves me prennent les tripes comme le son de l’orgue dans une cathédrale !Le pari est réussi, mais comment a-t-il donc fait ce luthier si jeune et si brillant ?

 

Je complimente Bastien pour son travail remarquable d’artiste à la fois guitariste et luthier et dont le modeste atelier cache bien des secrets.

 

Nous sommes maintenant liés d’amitié par cette jolie guitare, si fragile et si sensible.

 

Merci Bastien

 

Dominique Collin - France

 

 


 


20/01/2013

 

C'est un très grand honneur d'être l'un des premiers "burlotistes" de ce grand monde de la guitare!
Il y a plusieurs années, j'ai découvert le travail passionné (et passionnant!) de Bastien Burlot, et depuis c'est un plaisir quotidien de retrouver la guitare de concert en épicéa, que je surnomme la "number one"!!
Elle ne m'a jamais fait faux bond, quelque soit le style ou la difficulté que contienne certaines œuvres, une aisance de jeu à toute épreuve et un équilibre hors pair. Une guitare très résonnante et qui projette de la même façon quelque soit l'endroit dans lequel je la joue (ça, ce n'est pas moi qui le dit..)
Dans l'Accords Guitar Trio, elle s'accorde on ne peut mieux avec ses consœurs. Sa capacité lyrique et sa clarté naturelle sont remarquées à chaque prestation et je m'en réjouis!
Je pense avoir trouvé guitare à mes doigts pour encore longtemps je l'espère!

 

Simon Debisschop-France

 


16/01/2013

 

Une histoire de coup de foudre.

Une nouvelle guitare pour fêter mes 60 ans... Et c'est parti pour une quête du Graal au travers du web, des revues spécialisées et des essais d'instruments afin de mieux comparer les rendus sonores, les sensations... Mais, pas de précipitation, attendre et voir venir !

 

Tiens, une guitare sans rosace ! Mais avec une table pleine, ça ne peut pas être une vraie guitare... Encore une idée moderne... (ou bien Encore l'objet d'une démarche marketing...) Mais bon ! On est curieux et on a l'esprit ouvert …

 

Par acquis de conscience, coup de fil au luthier... Deux guitares viennent d'être terminées, prêtes pour le salon de guitare de Montréal et disponibles à l’essai avant leur envol. Rendez-vous demain jeudi…OK! N’étant pas sujet au coup de foudre et surtout n’y croyant vraiment pas, ce jour-là pourtant, j’avoue avoir été malmené dans mes convictions… Premier contact, premières notes… résonances dans le corps, émotion... Un ange est là ! Mais étant d'un tempérament raisonnable... Bien ! Super ! On prend quand même le temps de réfléchir...Finalement, un deuxième essai... le luthier ne pourrait-il pas présenter une seule guitare à Montréal ?... Et surtout, bien plus pratique à porter un seul instrument que deux...Me voici donc le premier acquéreur d'une Maestro hf.

 


Mais au fait, que dire de l’instrument ? Douceur du touché main gauche, douceur générale du son à tendance velouté n'empêchant pas une surprenante projection sonore qui se fait naturellement sans effort. Peut-être un secret résidant dans sa table particulière et son barrage...Rondeur des formes dans les moindres détails (barrage, tête, talon, chevalet) mais surtout rondeur du son et douceur des résonances.Les nuances sonores sont surprenantes et permettent une grande palette de couleurs tout en restant relativement facile d'accès.

Dans ces derniers mois, une petite frise est apparue, concurrence entre un sib et un mi joués fortissimo. Un passage en touriste dans la région a permis à Bastien de réviser l'instrument et m’a surtout permis de faire plus ample connaissance avec un luthier exigeant, ancien guitariste de haut niveau qui sait exactement le rendu sonore qu’il veut donner à ses instruments.

 

Ce que je retiens par-dessus tout, c'est le plaisir de prendre l'instrument en main et de me mettre simplement à jouer, sans recherche de performance, sans penser... d'un seul corps. Chaque jour elle m'invite, tel l'appel d'une sirène, jusqu'à me faire dévier de mon programme quotidien vers l'improvisation et l'écriture.

Gérard Solier-France

 



 

 


14/01/2013

 

"Of course, I'm notoriously partial to some of the design elements on these guitars, but for good reason.  I first saw Bastien's guitars in Montreal and was naturally drawn to them.  The design was elegant.  The craftsmanship was impeccable.  But the proof is always in the performance.  It played like a dream!  And based upon the design, I fully expected the sound to be wonderful... and it was.  No real surprises here for me.  Bastien is a true artisan and this guitar is on my A-list!"

Grant Batson-USA

 


10/01/2013

Bienvenue sur cette nouvelle page!

Welcome on this new page!

 

 

 

"Concert classical guitars by Bastien Burlot are unique in every way. The aesthetics of these instruments, their playability, and their sonic qualities are all equally impressive attributes the moment one plays a Burlot guitar. There is a sense of a wider range of overtones due to the unique top on these instruments, which in turn gives a solid and direct fundamental to every note, and provides incredible sustain that is unparalleled, especially at higher playing positions. Moreover, these guitars record beautifully, and provide all the projection needed for a concert venue. It was quite the luxury playing them at the Montreal Guitar Show!"

Tariq Harb-Jordania/Canada

 



 From the first time I played my Maestro model, only two days after completion(and as I write, only three weeks ago) I recognised the sound and playability of a mature instrument.  Certain aspects of the guitar break new ground for Bastien: the back and sides are Guatemalan rosewood, and both of us were impressed with the glass-like tone that is typical of Brazilian rosewood, and the tuning machines were made by David Rodgers in England.  The rest of the experience is pure Burlot: the depth of the tonal quality and harmonic complexity is remarkable, the separation of notes and projection exemplary and the instrument has a tactile feel that make it a pleasure to hold and to play.  During the course of my life I've played any number of exceptional classical guitars, but this one may well be the most satisfying; it is certainly the most original.  Every time I pick it up to play, I feel certain that it is capable of anything I want to do…and more.  Bravo Bastien.

 Robert Gallagher-France/USA

 



 Curious and  big doubt. These are 2 words comes to my mind when I'm considering to purchase Bastien Burlot guitar. The unique and non-traditional features in this guitar make me doubt it's quality, but I felt very curious as well. Finally, I follow my heart to order a cedar top "Maestro Model". When I received the guitar, I was totally blown away by the quality of my Burlot guitar. This instrument far exceeded all my expectation. The sound is very powerful, but at the same time very rich, full of tonal color, and perfectly balance across all register. Playability is superb with nice shaped neck. Craftmanship is also typically of French lutherie, flawless and tasteful!
With more than 20 years experiences as professional classical guitar instructor and player, I have own so many fine guitars such as Yuichi Imai, David Whiteman, Amalio Burguet, and many more. This Burlot guitar is among the best I've ever owned or played.
Now I'm in the process commissioning another "Maestro Hf Model" with spruce top. This time I'm definitely convinced Bastien would build me another marvelous and fantastic guitar. Without doubt at all!

 Ridwan Tjiptahardj-Indonesia

 



 

Je possède depuis presque un an une « Maestro » épicéa. Malgré son jeune âge, elle démontre une projection et des qualités polyphoniques superbes et elle évolue très bien. Bien que la sonorité soit « teintée »  Burlot, elle n’en reste pas moins extrêmement malléable. Ainsi, quelque soit le style, on ne se sent pas limité par l’instrument. Elle excelle véritablement en musique ancienne, baroque et contemporaine.Le contrepoint devient un véritable plaisir et techniquement, c’est un instrument qui apporte beaucoup (et c’est là, à mon sens son seul défaut dans une objectivité toute relative !). J’entends par là que cette guitare ne dissimule rien : en vous appropriant l’instrument, vous arrivez à penser les couleurs, la musique, mais le moindre défaut de votre jeu s’entend, cela nécessite une plus grande attention de votre part et c’est en ça que l’instrument fait progresser, vous amène vers d’autres univers sonores. En ce qui concerne le timbre, les variétés possibles sont très grandes de part la réponse très fidèle de l’instrument.La construction particulière de la guitare peut poser problème d’un premier abord car le fait d’entendre très nettement ce que l’on joue est assez inhabituel pour nous guitaristes, cependant, je peux confirmer que le « retour intégré » est bien plus fidèle à ce qu’entends le public que sur une guitare plus traditionnelle (si ce n’est la trop forte présence du mi grave jusqu’au sol# de la 6ème corde). Cette particularité atteint son paroxysme sur le modèle maestro « hf » qui porte parfaitement son nom et que j’ai également pu essayer.Pour finir, j’ai pu essayer quatre modèles Burlot (deux maestro et une maestro hf épicéa et une maestro cèdre) et je peux confirmer la très grande régularité dans le travail de Bastien qui par ailleurs est très ouvert sur le regard que les musiciens portent sur son travail et qui en plus est un personnage tout à fait sympathique !

 Pierre Artigues-France

 



 


Je tenais absolument à vous parler d’un instrument que j’ai pu essayer récemment.
Cette guitare à la particularité de ne pas avoir d’ouverture centrale habituelle mais une ouïe assez large se trouve sur l’éclisse supérieure.
L’instrument est visuellement magnifique clair, lumineux, avec un vernis impeccable et l’on sent le soin du détail comme une œuvre d’art , que l’on à peur d’érafler.
Bon d’accord, l’instrument est d’une rare beauté et finesse mais comment cela sonne ?
J’avoue que je m’attendais sur ce modèle en Épicéa à un son plutôt cristallin et un peu frêle dont je ne suis pas vraiment friand mais là, mes amis, dés le premier accord ,je me suis pris une vraie « claque » . Je ne m’attendais absolument pas à un son pareil que je vais vous transcrire de façon imagée :
Ce son ou plutôt ces sons qui sont sortis de cette guitare, je ne les avais jamais entendus auparavant en bientôt 35 ans de guitare: en une fraction seconde, je me suis vu transporté et sortir d’un avion qui venait d’atterrir dans une île paradisiaque ou on y trouve : une chaleur intense et enveloppante, une luminosité, des parfums à foison.
Ainsi dés ce premier accord, je me suis vu instantanément transporté dans un autre monde, et sans exagérer, j’ai été sonné quelques secondes, surpris car envahi par une sensation apaisante, j’irai même à dire une énergie positive portée par une vague de chaleur montante qui vraiment fait du bien. Je ne sais pas si cela vient du fait de l’existence l’ouïe vers le haut, mais je ne crois pas, car c’est assez unique.
Au jeu plus détaillé, on retrouve un instrument très précis, un son clair mais avec du velouté et de la douceur, et surtout une exceptionnelle richesse harmonique, ce que j’appelle des parfums, y a en partout, partout ; mais comment qu’il fait cela ? ça flash de partout, et cela éveille aussitôt l’appétit musical et l’envie de jouer.
Bon, cette fois je vous dis son nom, je ne connais pas personnellement ce luthier, ce n’est pas un pote à moi (pas encore ), c’est Bastien BURLOT.
Les basses sont puissantes profondes tout en restant douces et je dirai fortement chaleureuses, avec un sustain exceptionnel à tel point que l’on peut croire à s’y tromper qu’elles sont amplifiées, les aiguës claires mais chaudes, vibrantes à souhait (je rappelle que c’est une épicéa !!) un jeu polyphonique of course très riche, et il faut savoir maîtriser tout cela, et si le jeu peu apparaître techniquement facile au premier abord, c’est un instrument exigeant dans la maîtrise du son ou plutôt des sons, car tout s’entend .Il faut donc apprendre à l’aide d’un jeu précis des deux mains à contrôler la richesse sonore et harmonique de cet instrument qui déborde de générosité et qui ne demande qu’a restituer énormément : l’apprentissage de ce contrôle permettra ensuite de magnifier le rendu sonore et le jeu me semble largement en valoir la chandelle. Bref en quelques minutes il est impossible de faire le tour d’un instrument pareil, les voix d’explorations étant si nombreuses .
Il est clair que c’est une lutherie exceptionnelle et je dirai même révolutionnaire, c’est totalement un autre monde sonore à découvrir.
Dans cet instrument, on ressent surtout une énorme générosité qui est restituée au guitariste et il faut beaucoup d’amour, de passion et de travail pour arriver à construire une telle guitare
J’encourage vraiment tous les guitaristes qui ne connaissent pas à essayer une des ses guitares, il y a un avant, et un après.
Enfin, je ne dirai pas que Bastien Burlot deviendra un jour un grand luthier, puisque c’est déjà de toute évidence et sans aucun doute à mes oreilles, un grand Luthier.
Cyrlou-France

 



 



Cher Bastien
Quelle merveilleuse guitare que j'ai grâce à vous, surtout cette sonorité et je n'arrive pas à trouver les mots pour la définir ce qui prouve que vous êtes un créateur car pour moi, la création ne se définit pas avec des mots.
Encore bravo !

 Gérard P.-France

 



 

 

 

« Bastien Burlot, un luthier passionné, au service de la guitare et des guitaristes.
Parce qu'il a longuement exercé ses mains sur le manche des guitares, Bastien Burlot a su développer la musicalité qu'il demande à ses instruments.
Ses guitares sont le fruit d'années de passion, au service du son, des notes, des instrumentistes et de la musique. Il a su développer des pistes de travail intéressantes, peu communes et qui fonctionnent pour le plaisir de tous. L'esthétique, réfléchie et novatrice, confère une forte personnalité à ses guitares.
Son expérience, son questionnement permanent et son approche atypiques, qu'il partage aisément, transparaissent dans la sonorité de ses instruments qui vibrent remarquablement.

 

Les Guitarmaniaks ont rencontré Bastien Burlot en octobre 2011, lors d'une conférence qui devait parler de lutherie, et qui au final a parlé de musique, de sons et d'âme.
Nous l'avons de nouveau rencontré en octobre 2012 à travers ses guitares, lorsqu'elles sont réapparues dans les mains des stagiaires... leur sonorité exceptionnelle et leur esthétique, nous ont encore enchanté. »

 Frédérique Macquet de guitarmaniaks-France